Rechercher

La Roche-Guyon depuis le Ciel du Vexin Normand




Étape emblématique d’un vol découverte normand, la Roche-Guyon depuis le ciel vous émerveillera ! Baptemedelair.com met le patrimoine historique de la Normandie à l’honneur dans chacun de ses parcours. Survoler la région permet de découvrir les témoignages du passé avec un regard neuf, d’embrasser du regard les monuments et la façon dont ils s’articulent dans un paysage préservé. Berceau des luttes opposant les ducs de Normandie puis les Anglais à la couronne de France, le Vexin normand regorge de merveilles.



Un village troglodyte du Vexin normand vu d’en haut


Historiquement, la Normandie est associée à la Seconde guerre mondiale, au Moyen-âge, mais rarement à son passé le plus ancien. Le village de la Roche-Guyon porte cependant les traces d’une occupation remontant au IVe siècle à travers ses habitations troglodytes. On ne dit pas La Roche-Guyon uniquement pour le plaisir : la roche servit à façonner le village, son château, sa légende. C’est dans la paroi calcaire typique du Vexin normand que se trouvent encore les « boves » ou habitations taillées dans la pierre, utilisées très tôt dans l’histoire de la région.


Depuis l’avion ULM qui vous transporte dans le ciel de la Normandie, vous pouvez distinguer ces lieux de vie qui demeurent occupés par des ateliers d’art et des commerces. C’est aussi depuis cette paroi vertigineuse qui surplombe la Seine que la forteresse de la Roche-Guyon vous assaille. Un mastodonte médiéval planté en hauteur, duquel semble découler un château renaissant puis, en pente douce jusqu’au fleuve, des jardins à la Française. Le dessin régulier du potager fruitier restauré à l’identique de ses grandes heures, tel que le duc Alexandre de La Rochefoucauld l’a souhaité, accueille les visiteurs entre senteurs, géométrie stricte et valse colorée. Ce n’est que depuis les airs que l’on peut prendre toute la mesure du génie des jardins à la Française, alors, réservez votre baptême de l’air en Normandie, direction la Roche-Guyon !






Le château de la Roche-Guyon depuis le ciel



Le bourg de la Roche-Guyon réunit de nombreux atouts charmes de la région. Le Vexin normand reste marqué par la singularité de son passé. Les espaces de vie troglodyte rappellent le Haut Moyen-âge autant que le château renaissant se plaît à affirmer la présence seigneuriale jusqu’à l’Occupation allemande de 1944. Les balades piétonnes dans le village sont facilitées et balisées pour permettre au visiteur de profiter de chaque aspect du patrimoine local. Dans un avion ULM qui survole la Roche-Guyon, il est plus aisé encore de prendre connaissance des traces laissées par chaque époque. Les deux facettes du château sont particulièrement saisissantes. On remarque d’abord les vestiges médiévaux de la forteresse, placée en hauteur comme à Château-Gaillard et Ivry-la-Bataille. Ne subsiste que le donjon mais son imposante silhouette démontre à elle seule l’enjeu stratégique de tout village normand donnant sur la Seine. Surveiller, protéger, prévenir une invasion : la forteresse était si bien taillée dans la roche qu’elle demeurait longtemps invisible aux navires qui faisaient la traversée sur le fleuve.


Avec la prospérité et la paix retrouvée du XVe siècle, le château fort perd son aura inquiétante au profit d’un autre aménagement décidé par les Comtes de Silly, seigneurs des lieux. Une version renaissance à larges baies et écuries royales fait son apparition pour accueillir les chasses du roi et influence tout le bourg. La demeure évolue encore entre les XVIIe et XVIIIe siècle en passant dans les mains des ducs de La Rochefoucauld, entre bienveillance royale et remous révolutionnaires. Toutes les fantaisies architecturales y sont testées et demeurent aujourd’hui visibles, notamment l’entrée monumentale, les balcons, les pavillons attenants au corps de logis principal.


Les péripéties qui jalonnent l’histoire du château de la Roche-Guyon sont à l’image de celle de la France : romanesques. Dernière en date : la demeure est classée en 1943 puis réquisitionnée en février 1944 pour accueillir l’état-major du général Rommel, fraîchement nommé à la défense du Mur de l’Atlantique. Malgré les succès alliés, le village entier endure fin août 1944 un bombardement qui détruit maisons et château. Les efforts de restauration engagés depuis 1946 ont fini par payer : la ville et le château de la Roche-Guyon resplendissent et s’inscrivent dans le succès du patrimoine normand.





Profitez d’un baptême de l’air en Normandie pour découvrir la Roche-Guyon comme personne et gardez un souvenir idéal avec notre option vidéo ! Avec ses jardins savamment redessinés selon les souhaits de La Rochefoucauld, son château entre deux époques, son accès immédiat à la Seine, ses maisons aux accents renaissants, ses habitats troglodytes et son urbanisme bucolique, la ville emblématique du Vexin normand illumine le paysage !


5 vues0 commentaire